Table vie de quartier Saint-Robert

Au coeur de votre quartier


Poster un commentaire

Sécurité à l’halloween!

sans-titreÀ chaque année c’est la même histoire, on arrive de travailler le 31 octobre, on fait rapidement un petit souper aux enfants, on fait des retouches maquillages et on part pour la tournée de bonbons! Heureusement, nous pouvons piger en secret dans le sac de nos enfants pour y dénicher nos bonbons d’enfance préférés!

La Table Vie de Quartier Saint-Robert aimerait vous donner quelques petits conseils afin de rendre la tournée agréable et sécuritaire.

Premièrement, le choix du costume.

Choisissez des costumes aux couleurs vives que les automobilistes peuvent voir facilement. Ajoutez-y des bandes réfléchissantes pour les rendre encore plus visibles.

Avant d’appliquer du maquillage, faites un test sur la peau  pour vérifier que votre enfant n’est pas sensible ou allergique à l’un des éléments du produit cosmétique. Même un produit étiqueté « hypoallergénique », « hypoallergène » ou « hypoallergique » peut quand même entraîner des réactions allergiques.

Évitez les costumes trop grands ou dotés de longues pièces pendantes qui pourraient faire trébucher l’enfant.

Deuxièmement, trucs sécuritaires.

Remettez à chaque enfant une lampe de poche afin que les automobilistes et autres personnes puissent le voir plus facilement.

Apprenez à vos enfants à être prudents lorsqu’ils traversent la rue. Veillez à ce qu’ils regardent bien des deux côtés et traversent uniquement s’il n’y a pas de voitures qui s’en viennent. Traversez la rue aux coins des rues, et ne traversez jamais entre des voitures stationnées.

Si vos enfants sont en âge de passer l’Halloween sans adulte, il est important qu’ils passent la soirée en groupe ou entre ami.

Et finalement, avoir du plaisir et venez visiter notre maison hantée à la Maison de Jeunes SAC-ADO située au 3025 rue de Lyon :) de 18h30 à 21h!

Bon halloween à tous!

Publicités


Poster un commentaire

Les élections scolaires, faut-il voter ?

banniere-elections-scolairesLe ministre de l’Éducation Yves Bolduc a lié l’avenir des commissions scolaires aux taux de participations des prochaines élections scolaires qui auront lieu le 2 novembre prochain. Pour lui, si le taux de participation est plus bas que celui de 2007 (7,2%), cela prouvera que nous devrions abolir cette structure. De quel droit peut-on changer un vote de représentativité en référendum pour ou contre les commissions scolaires ?

C’est la question que je me posais et le hasard faisant bien les choses, j’ai eu la chance de rencontrer madame Denise Girard qui était commissaire scolaire jusqu’au déclenchement des élections. Elle venait justement rencontrer les membres de l’Association féminine et d’éducation et d’action sociale Saint-Robert (AFEAS) pour répondre à cette question. Je vous livre donc mes réflexions tirer de cette rencontre et des lectures qui en ont découlé.

Les commissions scolaires et les commissaires sont  2 choses entièrement différentes. Les commissions scolaires offrent aux écoles la possibilité de regrouper des services et expertises. Je vous donne un exemple simple, si votre école de quartier est aux prises avec des problèmes de chauffage ou de plomberie, le directeur d’école peut référer le problème directement à sa commission scolaire. C’est elle qui s’occupera de trouver les réparateurs , de négocier des prix, de s’assurer que tout est fait selon les normes en vigueur dans le code du bâtiment. Là, je vous parle d’un cas d’eau ou de chauffage, imaginez si c’était un cas d’amiante ?

Les commissaires eux, participent à la définition des orientations et des priorités de la commission scolaire. Ils informent des besoins et des attentes de la population de leur circonscription ou de leur milieu. Ils veillent à la pertinence et à la qualité des services éducatifs offerts.  Tout cela en s’assurant que la commission scolaire fait une gestion efficace des ressources humaines, matérielles et financières dont elle dispose. En résumé, c’est eux qui nous représentent, qui garantissent le lien direct avec les besoins de la communauté et s’assure qu’on en a pour notre argent.

Doit-on abolir les commissions scolaires ? Peut-être, mais pour mettre quoi à la place et à quel coût. Si nous devons faire un débat sur ce sujet, faisons-le, mais ne mélangeons pas la représentativité de la communauté par les commissaires et la structure qu’est la commission scolaire. Moi,le 2 novembre prochain , j’irai voter et vous?

Voici un lien internet qui vous mènera à la liste des candidats qui se présente pour notre secteur http://www.csmv.qc.ca/wp-content/uploads/2013/03/Circonscription_4.pdf


Poster un commentaire

Jan Ellefsen, nouveau directeur à l’école Christ-Roi

Jan Ellefsen

Jan Ellefsen

Connaissez-vous le nouveau directeur de l’école Christ-Roi? Il s’appelle Jan Ellefsen et mesure 6 pieds 5 pouces.  Malgré son nom scandinave, il est né au Saguenay (troisième génération)  qu’il a quitté à l’âge de 15 ans pour venir s’établir avec sa famille dans la région de Saint-Bruno où il vit encore. Après des études secondaires à André-Laurendeau et son CÉGEP Édouard-Montpetit, cet homme d’action a choisi de se consacrer à l’éducation. Il a donc complété ses études universitaires à l’Université du Québec à Montréal en adaptation scolaire et à l’Université de Sherbrooke en gestion scolaire.

Il a passé plusieurs années comme professeur (19 ans) et cinq ans et demi comme adjoint à l’école Lionel-Groulx dans le quartier Désormeaux à Longueuil .  Ces dernières années, il a occupé le poste de  directeur à l’école Paul-de-Maricourt, mais  après un terme de sept ans, la Commission scolaire oblige ses directeurs à changer d’école. Il avait plusieurs choix, mais c’est ici avec nous à l’école Christ-Roi qu’il désirait venir.

Même s’il croit en la collaboration parents/école pour faire du primaire une expérience enrichissante pour les enfants, il désire aussi préserver l’espace privilégié enseignant/élèves. C’est pourquoi, il ne tolère pas la présence des parents n’importe où dans l’école, question aussi de sécurité.  Il préfère que l’on passe tous par la porte principale où il nous réserve un chaleureux accueil. C’est un homme de conviction qui croit à l’interaction entre toutes les ressources du milieu pour faire de notre quartier un milieu de vie agréable et humain.

Si vous le croisez dans la rue, et à sa grandeur vous ne pouvez pas le manquer, saluez-le et vous constaterez tout comme moi que c’est une personne généreuse et joviale, un gain inestimable pour notre communauté.


Poster un commentaire

Maison Hantée ouverte au public!

DSCF5333[1]C’est sous le thème de l’asile que les adolescents  accompagnés de leurs intervenants vous lancent le défi de parcourir les lieux! Un petit sac de bonbons sera offert aux courageux ainsi qu’au moins courageux qui oseront entrer! Comme à chaque année, ce projet mobilisera le 31 octobre prochain plus de 10 adolescents fréquentant la Maison de Jeunes SAC-ADO!

Lieu : à la Maison de Jeunes SAC-ADO au 3025 rue de Lyon à Longueuil

De 18h30 à 21h!

Le 31 octobre c’est à la Maison de jeunes SAC-ADO que ça se passe!!

Bienvenue à tous!


Poster un commentaire

La Maison de Jeunes SAC-ADO a besoin de vous !

Projet jardin

Projet jardin

La Maison de Jeunes le SAC-ADO a besoin de votre appui. Elle a présenté son projet des Saines Habitudes de vie aux Fonds Communautaires AVIVA. Les fonds sont accordés à ceux qui reçoivent le plus de votes. Alors, voter pour eux à l’adresse suivante:  http://www.fondscommunautaireaviva.org/ideas/acf21376. Vous disposé de 15 votes à raison d’une fois par jour.

Aperçu du projet
Le projet Saines habitudes de vie à SAC-ADO répond à des besoins observés chez les adolescents qui fréquentent la Maison de Jeunes SAC-ADO. Par des ateliers de cuisine, le sport et un jardin communautaire, nous souhaitons entrer en contact avec eux, développer certaines habiletés et surtout leur découvrir des intérêts, afin qu’ils ne traînent plus dans les rues après les heures d’école et qu’ils trouvent des alternatives à la consommation (drogues, alcool) et à la délinquance (graffitis, gang de rue, etc.)

Comment pouvez-vous voter?
Après votre inscription et l’ouverture d’une session sur le site, il vous suffira de cliquer sur le bouton « Voter maintenant » sur la page de l’idée.

Si vous vous êtes inscrit par le biais de votre compte Facebook, vous pouvez maintenant voter directement par l’entremise de l’application de vote qui se trouve sur la page Facebook de la plupart des idées ou sur facebook.com/fondscommunautaireaviva.

À quelle fréquence pouvez-vous voter?
Vous pouvez utiliser l’ensemble de vos 15 votes à tout moment pendant chaque ronde de qualification et 15 autres votes additionnels pendant la demi-finale, mais vous ne pouvez voter pour une idée qu’une fois par jour. Vous ne pouvez voter au nom d’un tiers. Le vote par procuration est interdit. Tout vote de cette nature sera refusé, à la seule discrétion d’Aviva.

Comment pouvez-vous garder la trace des idées pour lesquelles vous avez voté?
Les idées pour lesquelles vous avez voté sont ajoutées à la page intitulée « Les idées que j’appuie ». Vous ne pouvez pas supprimer votre vote une fois celui-ci effectué.


1 commentaire

Alexandre Lacroix, un musicien curieux et  un curieux musicien

Alexandre Lacroix

Alexandre Lacroix

Alexandre Lacroix fréquente le quartier Saint-Robert depuis plus de 30 ans, mais il s’y installe   en 2008. Père de famille  ses enfants fréquentent l’école Georges-Étienne-Cartier. Alexandre  est un curieux musicien qui exerce depuis 1996 le métier de multi-instrumentiste et animateur. Il joue de différents instruments «non conventionnel» comme : le banjo, la guitare résophosique, le guembri (luth basse marocain), le saz (luth turque), l’oud (luth arabe), le tobshuur (luth mongol), balalaïka prima (luth russe triangulaire), le ukulele, le rebab (vièle égyptienne), et j’en laisse passé plusieurs sans compter les instruments à vent, les percussions et le chant de gorge. D’ailleurs je vous invite à consulter son site pour tous les connaître https://www.facebook.com/pages/LOdyss%C3%A9e-dAlex-lIskender/304300249591473 . Il offre ses performances musicales lors de différents évènements (festivals, mariages, trames sonores, plateau de télévision, etc.) Peut-être l’avez-vous déjà croisé au festival des vieux métiers?

Alexandre est aussi un musicien curieux, voyageur dans l’âme qui s’intéresse à l’essence même du son quel qu’en soit l’histoire ou l’origine. Il donne d’ailleurs des ateliers-conférences interactifs en ethnomusicologie dans les écoles primaires et secondaires ainsi qu’au niveau collégial. À travers ses ateliers, il brise les stéréotypes culturels et vulgarise par des jeux de mises en situation et des activités de créations, un univers sonore et visuel peu commun. Il parvient ainsi à faire survoler à son auditoire deux disciplines plutôt arides l’ethnomusicologie et l’organologie.

Si vous croisez Alexandre sur votre route, dites-lui bonjour, il est facile d’approche et il a un talent de conteur.


Poster un commentaire

Conférence : Bienvenue dans le merveilleux monde des services financiers !

Maison FonrougeLa Maison de Quartier Fonrouge situé au 301, rue Cuvillier Est,  organise une conférence sur le merveilleux monde des services financiers, mardi le 4 novembre à 19h00

Coût 5.00$, inscription avant le 30 octobre au 450-646-8800

Depuis quelques années, cette industrie a fait les manchettes avec des cas de fraudes dont le plus connu a été le dossier de Norbourg.

Cette présentation a pour objectif de démystifier cette industrie et de vous donner les outils pour bien connaître ce conseiller qui désire faire fructifier vos avoirs et protéger votre sécurité financière.Dans la présentation, nous aborderons les sujets suivants :

-Comment vérifier que votre conseiller est bien inscrit auprès de l’AMF.
-Quels sont les différents permis qui existent et ce qu’ils permettent à votre conseiller de pratiquer comme activité professionnelle.
– Comment votre conseiller est-il rémunéré.
-Quelles sont les situations possibles de conflit d’intérêts pour votre conseiller.
-Quelles questions devriez-vous poser à votre conseiller avant d’établir une relation.
– Quels sont vos droits et recours en tant qu’investisseurs.
– Et plus encore…

Au terme de cette présentation, vous aurez un regard différent, mais surtout plus éclairé sur l’industrie des services financiers et ses enjeux.

À propos de notre conférencier:
Yannick Paquin est planificateur financier, représentant en épargne collective et conseiller en Sécurité financière. Il est dans l’industrie des services financiers depuis maintenant 14 ans et possède une expérience variée : superviseur du service à la clientèle et des opérations pour une importante firme de courtage indépendante, gestionnaire de compte pour une grande compagnie d’assurance canadienne et directeur de succursale pour une firme de valeurs mobilières.